Salons du livre

Les restrictions sanitaires semblent pouvoir s'assouplir dans les prochaines semaines, laissant l'espoir de pouvoir enfin promouvoir le livre de Catherine Renée Lebouleux dans de meilleures conditions.

Nous pourrons donc présenter Kaléidoscopique Brenda Blethyn aux salons de Pons (Charente maritime) le 17 octobre et des éditeurs indépendants à Paris le 5 novembre.

Le livre est disponible sur commande :

  • en librairie,

  • sur les sites de librairies en ligne,

  • sur notre boutique en ligne.  

UneDeCouverture_BBproject.jpg
Decitre.jpg
Electre.jpg

Référencé sur...

Renseignements : calisto-235@orange.fr / +33 7 86 49 61 07

calisto-235

 

Calisto-235 opère depuis 2020 une mutation importante. Devenue petite maison d'édition/production indépendante, elle intègre dans ce nouveau projet l'expérience accumulée depuis 2007 dans le domaine de la culture, des arts, du spectacle vivant (festival "NOMADE, musiques en liberté" en Vallée de Chevreuse (78). Ses statuts lui permettent néanmoins de garder un fonctionnement dans la continuité des actions menées depuis sa création (ateliers, conférences...) en lien avec ses activités d'édition/production.

LES STATUTS

Culture nomade

logoAutreLivre.jpg

calisto-235

adhère à l'autre LIVRE,

association

d'éditeurs indépendants

Diapositive1.JPG
Les directs de calisto-235
Prochain RV
vendredi 14 mai
18h30

A propos de nomadisme

CultureNomade.jpg

Le nomadisme n’est pas seulement un mode de mobilité physique, « selon la lecture que Deleuze fait de Nietzsche, il est une forme de pensée qui suit une ligne de fuite qui ne se laisse pas prendre dans les mailles des forces institutionnelles. »

Fabrice Raffin

La pensée nomade et les nouvelles mobilités artistiques contemporaines

« On est devenu soi-même imperceptible et clandestin dans un voyage immobile. Plus rien ne peut se passer, ni s’être passé. Plus personne ne peut rien pour moi ni contre moi. Mes territoires sont hors de prise, et pas parce qu’ils sont imaginaires, au contraire : parce que je suis en train de les tracer. Finies les grandes ou les petites guerres. Finis les voyages, toujours à la traîne de quelque chose. Je n’ai plus aucun secret, à force d’avoir perdu le visage, forme et matière. Je ne suis plus qu’une ligne. Je suis devenu capable d’aimer, non pas d’un amour universel abstrait, mais celui que je vais choisir, et qui va me choisir, en aveugle, mon double, qui n’a pas plus de moi que moi. On s’est sauvé par amour et pour l’amour, en abandonnant l’amour et le moi. On n’est plus qu’une ligne abstraite, comme une flèche qui traverse le vide. Déterritorialisation absolue. On est devenu comme tout le monde, mais à la manière dont personne ne peut devenir comme tout le monde. On a peint le monde sur soi, et pas soi sur le monde. »

Gilles Deleuze, Felix Guattari
Mille Plateaux, Trois nouvelles ou “Qu’est-ce qui s’est passé ?”, p.244 – (Paris, Éditions de Minuit, 1980)

LE BLOG.jpg
Mentions légales

©calisto-235 / association loi 1901

20 rue Albert Lupîet, 17132, Meschers sur Gironde

SIRET : 499 704 674 00039

Inscription

Pour vous inscrire, veuillez prendre le temps de remplir les informations ci-dessous.