Point d'orgue du voyage : meeting with Brenda

November 15, 2019

Le cheminement d'un projet est toujours une route faite de montées difficiles, d'avancées enthousiasmantes, de reculs amers qui font de cette route un perpétuel défi à relever. 

 

Deux ans déjà que le BB_Project me tient en haleine et il y a déjà eu de belles étapes : la découverte bien sûr de nouvelles oeuvres cinématographiques, la rencontre avec Ian Ricketts, le bouclage d'un premier plan de travail, la première mise en place de l'ouvrage. Tout cela fut conduit avec une rigueur planifiée dans le temps, une attention de tous les instants pour savoir à quel moment construire quelle partie du puzzle. Il ne s'agit en effet jamais de se laisser aller à l'inspiration du moment. Chaque étape doit être réfléchie et menée au moment opportun : trop tôt et ce sera inabouti, trop tard et on aura raté les circonstances favorables. Car on ne construit pas un tel projet seul. Chaque protagoniste a son cheminement propre qu'il faut savoir écouter voire pressentir : toutes les cartes ne sont pas retournées et à défaut de boule de cristal il faut beaucoup s'oublier pour que chacun trouve sa place.

 

Le point d'orgue de ce quatrième acte du BB_Project était la rencontre avec Brenda Blethyn ce jeudi 14 novembre at 1pm, au café ARCHIVE sur le Royal Harbour de Ramsgate.

 

Au réveil, après dix jours de beau temps quasi intégral, une pluie anglaise tombait obstinément sur le Kent. Un ciel bas, d'un gris sombre semblait tout droit sorti d'un roman de Dickens (à noter : un musée Dickens peut se visiter à Broadstairs... malheureusement fermé à cette période), souffreteux à souhait, sans espoir qu'il se déchire sur un horizon limpide. 

 

Le parapluie fut donc de rigueur pour rejoindre le Royal Harbour où nous devions nous retrouver.

 

 

Et la rencontre eut lieu, conviviale et constructive. Brenda est une femme charmante, vive et d'un naturel désarmant. Bon, le cauchemar fut de trouver les mots en anglais. Commander "an english lunch" et expliquer le résultat d'un travail de deux ans n'est pas tout à fait la même chose et je pense qu'une remise à niveau drastique au Carel de Royan s'impose (Centre de langues étrangères... bien connu de certains... ils/elles se reconnaîtront !) pour un retour au pays du Brexit au printemps prochain.

 

Car oui, il nous faudra revenir. Le travail à la bibliothèque du British Film Institue n'est pas terminé et maintenant que Brenda Blethyn a validé mon analyse, il faut se lancer dans l'écriture définitive et partir à l'assaut des maisons de production pour les illustrations. Et puis Brenda a envie de nous revoir...

 

Pas de photo de notre rencontre pour le moment : je n'ai pas demandé à Brenda l'autorisation de diffuser son image et le temps de la promotion n'est pas encore venu !

 

Néanmoins, je vous livre une photo de Jack le cockapoo, même si lui non plus n'a pas cédé ses droits à l'image !

 

A suivre !

 

A NOTER :

la série 9 des Enquêtes de Vera sera diffusée dès le dimanche 24 novembre sur France 3

(voir l'article)

 

 

 

 

Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags